En FRANCE, même si l'usage du téléphone se développe, certe, beaucoup moins rapidement qu'aux USA
sa fabrication reste relativement artisanale
Seul quelques caractéristiques techniques sont imposées aux nombreux constructeurs.



   Ainsi Picart-Lebas hésite encore... suspendre ou poser le combiné.
   
    D'autant que ce combiné a une forme particulière baptisée "queue de billard"
    compromis entre le combinet classique et le cornet.
    techniquemenrt, micro et récepteur sont dos à dos.
   
   

    
    Pour finalement passer au combiné traditionnel.
    
    
     A noter que l'appel de l'opératrice se fait toujours à l'aide d'un bouton
    et d'une batterie de piles plus ou moins cachée.
    





    
    
     Chez Berliner on hésite également entre cornet ou combiné.
    
    
    

    
     finalement, un modèle colonne ne serait pas si mal....
     petite anecdote, à l'approche de la guerre de 14/18
     la plaque signalétique devient S.F.T.B.
     Société Française des Téléphones Berliner






    très beau modèle Hygéaphone à colonne piselée....
   
     Modèle repris avec quelques petites variante par Berliner.
    
    
    
   
    tien tien quelques similitudes....
    
     avec ce modèle de chez Burgunder
    
    





             ROUSSELLE & TOURNAIRE
     nous surprend avec ce modèle.
    
    
    
  

   
   
        Même pour son 10eme modèle, EURIEULT
    société qui sera par la suite reprise par Grammont, nous propose un modèle
   qui tient à la fois du mobile, du mural et du téléphone colonne....
   
   
   

    Chez S.I.T, on abandonne rapidement le cornet et sa fourche inclinée
    pour passer au combiné reposant sur une fourche à bascule.
   
    Grosse inovation pour l'époque, ce nouveau modèle intègre une sonnerie 2 timbres.
   
   
   

          et pour terminer cette page, une petite note d'humour
       
        avec ce magnifique modèle de chez   CHARRON BELLANGER
       
        baptisé " le cerceuil "....